6 posts categorized "Groupe 9"

10/06/2009

Correction du 05/06/09

Groupe 9

Durant cette correction, nous avons pris conscience du fait qu’il était nécessaire d’aller au bout de nos idées en les expérimentant de manière plus précise.

En effet, nous avons beaucoup de références, d’envies et d’intentions, sans réellement parvenir à les mettre en forme et donc  à les communiquer.

Il nous a été fait remarquer que nous avions du retard. En effet, le fait de remettre en question le projet réalisé en première phase nous a pris beaucoup de temps au détriment de la phase 2.

Il s’agit désormais pour nous de mieux nous organiser afin de travailler plus rapidement et plus en détail.

Pour y arriver, un de nos objectifs est de déterminer les densités de manière plus précise, avec des calculs.

Pour le secteur technopôle, notre ordre de pensée est de garder un front bâti et un cœur vert. La difficulté est de garder la densité, tout en aménageant de manière évolutive. Il est également important de faire le lien avec l’environnement direct et indirect, et ceci doit pouvoir se lire sur le plan.

08/06/2009

COMPTE RENDU du voyage à Paris 29 Mai 2009

Groupe 9 (Haj Hussein, Leval, Sabiani, Seyedy)

Durant le voyage d’étude à Paris nous avons été amené à visiter le nouveau quartier Rive Gauche dans le 13 e Arr., avec l’école d’architecture de Paris val de seine  de Frédéric Borel, ainsi que le Pavillon d’Arsenal et le Trocadéro.

L’idée génératrice de tous ces projets différents est de placer la ville de Paris dans un contexte de concurrence, il est essentiel pour la mégapole française de se hisser dans la compétition européenne, voir internationale des villes et de conforter, par la même occasion, les économies régionales. Cette idée aura un impact direct sur les autres villes françaises ainsi que certains quartiers de la ville qui sont en métamorphose.

Nous savons qu’un projet urbain ne se réalise pas rapidement, il faut compter entre 10 et 15 ans pour l’élaboration du projet, tout dépend de la grandeur de ce dernier. Au niveau du quartier et des explications que nous avons eu, nous avons trouvé intéressant le fait de découper la zone du projet en différents secteurs d’intervention confiés à divers architectes afin d’éviter la systématisation et la monotonie des réalisations dans le quartier.

Au sein de la ville, de nouveaux tissus se créent, on dit qu’elle se renouvelle sur elle-même. On a pu observé qu’elle est à la fois très compacte et très dense. Elle se compose de différents tissus qui forment au final une harmonie, c’est ce que nous avons vu dans le 13 e  arrondissement. De plus, le travail sur le raccord du nouveau quartier avec le reste de la ville est très riche, toutes sortes de propositions sont offertes : îlot ouvert, travail sur semi-privé, semi-public, petit parc d’agrément.

Ex : Quartier Masséna Christian Portzamparc.

 

Bien que le 13e ne ressemble à aucun autre quartier de Paris, loin du Paris Haussmannien, il respecte tout de même l’idée de retrouver des cafés et des commerces de proximité en rez-de-chaussée, il respecte les règles d’urbanisme, comme le fait de travailler en continuité avec le reste de la ville en gardant les perpendiculaires avec la Seine.

Ex : Bibliothèque François Mitterrand.

 

On peut déjà voir que la vie de quartier s‘insère très rapidement, encore un élément à prendre en compte dans la réflexion du projet.

 

22/05/2009

Groupe 9 (Haj Hussein, Leval, Sabiani, Seyedy) 22-05-09

Suite à la réunion collective, puis à la discussion individualisée avec Mr. Verdier, nous avons pu comprendre les problèmes rencontrés par les quatre groupes se focalisant sur le Technopôle. Ainsi,  nous avons désormais une vision beaucoup plus claire concernant le processus de conception du projet urbain.

- Premièrement il faut définir la stratégie de déplacement et d’accessibilité à partir desquels on définit des secteurs d’urbanité forte, qui se développent pour nous autour des axes structurants. De plus, ces secteurs forts d’urbanité se développeront en décalage des secteurs de paysage dominants, sur lesquels nous mènerons une réflexion plus expérimentale.

- Deuxièmement, il faut penser la ville à partir de l’accessibilité durable, en focalisant les interventions le long des axes structurants/de transport. Le concept d’accessibilité peut donc déboucher sur des idées de projet plus concrètes.

- Troisièmement, il faut préserver la trame paysagère au cœur du Technopôle, en optant pour une densification plus nette en frontalité des axes structurants et avenues.

Quatrièmement, le travail sur le parcellaire et toute la question sur le découpage, le type de parcelles, et les accès secondaires, peuvent limiter un type de forme et d’organisation de bâti.

Dernièrement, il faut faire attention au nombre d’habitants que l’on souhaite amener dans le Technopôle, afin de rester dans une échelle qui convient non seulement au Technopôle mais aussi à la ville de Metz en son ensemble.

 

02/05/2009

Compte rendu 29/04/09 Groupe n°9 Haj Hussein Leval Sabiani Seyedy

Pour cette dernière correction de première phase de projet, il nous a été rappelé que l’analyse devait être la plus synthétique possible. Nous ne disposons que de 20 min, ce qui se révèle très court une fois engagé dans le discours. Il est donc inutile de rappeler tout ce qui se sait déjà sur la ville de Metz, les cartes en elles-mêmes doivent transmettre l’information. Nous devons donc retravailler certaines cartes de façon à être plus clair et à pouvoir être le plus concis possible.

En ce qui concerne notre première carte replaçant la ville dans sont contexte environnemental, nous n’avons pas mis en valeur ce que l’on nomme la « Grande Région » (celle-ci se compose d’une partie de la Lorraine/Sarre/Wittenberg/Belgique) dans laquelle Metz se positionne en plein centre. Celle-ci se révèle être une dynamique de plus en plus imposante, dépassant largement celle du sillon Lorrain. En effet, c’est aujourd’hui vers le Luxembourg, l’Allemagne, les Pays-Bas… que se tourne l’Est de la France. Il est primordial de cerner cette attractivité afin de développer notre projet dans cette logique.

Pourquoi technopole bien placé pour ca ?

Cette correction nous a également amenée à repenser notre plan directeur. La densification est un point clé qui n’est parfois pas facile à instaurer dans le cas de bâti déjà existant. Il est en effet toujours plus évident de construire là où il n’y a rien…Mais nous souhaitons rester dans une logique où l’étalement se restreint au maximum. C’est pourquoi notre projet se porte actuellement,  plutôt sur la réflexion d’une évolution progressive avec substitution. L’urbanisation et ré-urbanisation se ferait donc à long terme. 

28/04/2009

Groupe n°9 Haj hussein Leval Sabiani Seyedy 24/04/09

A la suite de cette correction, nous nous sommes rendu compte que notre discours et l’ordre des cartes dessinées n’étaient  pas coordonnés. Désormais, il s’agit  d’harmoniser, hiérarchiser et finaliser  nos documents,  ainsi  que  les cartes qui sont à clarifier et à épurer pour une meilleure compréhension. Il faut retravailler par étape. En effet, nous nous rendons vite compte que les cartes produites peuvent perdre toute leur valeur sans le discours qui leur est rattaché ; et inversement.

Nous avons mal appréhendé le déroulement de l’oral. De plus, nous n’avons pas réalisé que nous ne   pouvions revenir sur les cartes précédentes afin de finaliser une explication. Les informations sont à délivrer les unes après les autres.

Les cartes à développer et à réaliser sont :

- L’historique en trois vignettes. Etudier le rapport entre l’histoire de la CA2M et celle de notre quartier.

- Incorporer les transports doux sur la carte des réseaux (transports doux, bus, pistes cyclables).

- Réaliser une carte relatant des types de population et leur type d’habitat, aux alentours et propre à notre quartier, afin de nous poser la question sur les besoins en logement pour promouvoir une mixité.

- Notre projet global est assez clair, la planche philosophie et référence reste incomplète et à modifier nous avons noté qu’il fallait éviter l’effet va-et-vient entre les planches. Il suffit maintenant de réaliser un plan montrant la zone du technopole et les interventions projetées plus en détail. Nous nous sommes étendu sur une grande partie du secteur car il était important pour nous de nous relier à la ville pour dynamiser au maximum le technopôle, nous avons donc choisi de représenter notre projet global  à une grande échelle  pour une meilleur compréhension de l’impact qu’il pouvait avoir sur la ville et ensuite nous travailleront à une plus petite échelle pour mieux le détailler, nous devons faire attention à rester centré sur l’axe structurel du boulevard de Strasbourg. Le reste ne restera qu’une hypothèse non développée.

- Il faut déterminer les quatre sous-secteurs.  

- Analyser de quelle manière les nœuds stratégiques seront gérés.

- Penser comment le maillage des voies secondaires va s’effectuer au cœur du technopole.

- Réfléchir sur le(s) type(s) de parcs qui seront aménagés.

- Préciser où et comment nous voulons densifier (logements, hauteurs du bâti, bâtiments publics etc…)

 -Réfléchir sur l’implantation et l’accès aux différents parkings.

12/03/2009

Groupe n°09 Haj Hussein Khaled- Leval Cyrielle- Sabiani Anaïs- Seyedy Mitra-

Ban Saint martin

Untitled-Scanned-02

- mélange peu mono forme

- question de l’identité, des micro-centralités dans ces quartiers. Pas de réel centre-ville.

- terrains militaires vacants + logements

- terrains intéressants à aménager le long de la Moselle. On pourrait penser à un futur aménagement paysagé. Proximité d’un campus étudiant mais isolé. Manque de liens entre les différents quartiers.

Chambière &  Bd de Trèves

Untitled-Scanned-01

- proximité du centre historique

- présence d’un patrimoine militaire libéré. Projets en cours

- communauté de logements sociaux des 70’isolée

- élément qui créé une rupture d’urbanisation au bout du secteur


Montigny

File0081

- caserne offrant une grande emprise potentielle au centre d’un quartier de bâti traditionnel

- quartier très résidentiel, grand potentiel de régénération urbaine


Technopôle

File0082

- bâtiment tournent le dos à la voie de circulation. Ce devrait être l’inverse…

- peu de densité de vie, problème de sécurité (notamment la nuit où il n’y a plus de vie).Il faut introduire de la mixité (logements, infrastructures…). De quelle manière ?

- coupure engendrée par la voie ferrée. Exemple du quartier de l’amphithéâtre…

- maison d’arrêt créée un vide dans le tissu : distance de sécurité non aedificandis+peur lié à la proximité d’un lieu de détention

- construction du nouveau pôle hospitalier. Exagération d’une ex-centralité. Problèmes liés à cet emplacement (transports…)

- bâtiments pouvant avoir un intérêt architectural mais pas de réelle logique urbaine


Faubourg route de Thionville

- La A31 va disparaître, cette route va être reclassée en tant que boulevard.

- Beaucoup de logements sociaux de qualité moyenne actuellement.