3 posts categorized "Groupe 18"

22/05/2009

Compte rendu/séance du 22 mai 2009

La question de la temporalité dans le projet est à aborder.

Il faut fixer définitivement le schéma général en précisant les entrées de quartiers, les centralités, les liens paysagers et les hiérarchies de voies.

Sous-secteurs:
CHAMBIERE
Il faut représenter les points de centralités en pointillé et marquer les entrées. 
Le réseau viaire est cheminements piétons sont trop complexes. Il faut le revoir pour une meilleure liaison entre les deux pôles d'entrée et une cohérence dans le quartier. 
Les "espaces verts", terme pouvant être péjoratif, doivent être bien étudiés pour qu'il y ait des transitions, des intermédiaires entre le bâti et l'espace sauvage du reste de l'île Chambiere. 
La rive Est devrait être plus valorisée et habitée pour utiliser son potentiel de qualités paysagères.  Il faut revoir la place des pompiers, le "tri" des hangars à conserver.
Attention au "dosage" des espaces publics.

ENTREE DE VILLE/HOPITAL MILITAIRE
Attention aux échelles: place publique trop grande. 
Réorienter les bâtiments en fonction des enjeux
Hiérarchiser la voirie

BOULEVARD DE TREVES
Réaliser une coupe complète précise où tout le projet se lit.
Traitement noeud intermodal avec tram et TCR
Logements de Bellecroix : travail à long terme de transformation, phasage qui montre que les logements disparaissent petit à petit et sont remplacés par quelque chose...
Insister sur le parcourt autour de la porte des allemands, depuis parc de la Seille jusqu'à la confluence et de la ville à Bellecroix.
Quartier du collège : créer une typologie du bâti plutôt similaire au centre ville, avec découpe en lanières. Au niveau des construction le long du boulevard, préciser la perméabilité vers l'eau.

SAINT JULIEN-LES-METZ
Bien de supprimer voie et de garder rive pour habitation.
Mais zone du kinepolis à retravailler, ce n'est pas possible de terminer l'urbanisation par des parkings.
Bâtiment du cabaret à intégrer.
Pas forcément centralisation des activités, possibilité d'avoir une part d'activité qui vient agrémenter un parcourt vers les logements.

13/03/2009

Groupe 18 : Angeletti A. - Debelle C. - Otz A. - Stelly C.

Compte-rendu séance 13 mars 2009


L'avenir de Metz est de s'inscrire dans un réseau intégrant les villes du bassin sidérurgique et le Luxembourg. Quel en est l'impact sur les autres thématiques?
Trouver les pôles importants pour mieux les relier/harmoniser.
Quelles sont les spécificités de la ville?
Enjeux majeurs en terme d'image: Moselle, Seille?
Quelles sont les valeurs principales de Metz vis à vis du réseau?
Quel est l'intéret de densifier les villes?
Renforcer l'axe Nancy-Luxembourg: comment peut-on définir les villes intermédiaires?
Quel est l'interet de développer une ville réseau plutôt qu'une grosse ville d'un millions d'habitants?
Enjeux du TGV= enjeu européen
Travailler de l'échelle globale à l'échelle locale.
Partir d'une faiblesse pour aboutir à une stratégie, se poser les questions fondamentales.
Etre Sensible à l'histoire lorraine (sidérurgie, industrie automobile, militaire...)--> Quel est l'avenir de ces espaces.

Boulevard de Trêves: zone de coupure/espace bouchon, qui peut devenir une articulation sans nier les différences. Capacité de mettre en scène la ville et son histoire.
Ruptures, enclaves, recyclages...

Groupe 18 : Angeletti A. - Debelle C. - Otz A. - Stelly C.

Compte rendu de la visite des secteurs de Metz à étudier 


Devant les ponts/ Ban saint Martin :

 - Autoroute qui scinde le quartier. A requalifier en boulevard urbain.

- Présence de l’eau à valoriser.

- Pas de place donnée aux piétons.

- Commerces et logements sociaux. Anciens maraîchers. Problème de connections au sein du quartier, les logements ne sont pas reliés au reste du quartier. Les équipements sont indépendants.

- Autoroute qui scinde le quartier. A requalifier en boulevard urbain.

 

Montigny :

 - zones des casernes militaires : bâti d’assez bonne qualité entouré d’espaces libres/vides, ne communique pas avec la rue, zones fermées sur elles-mêmes.

- Grand potentiel foncier et paysager.

- Coupure de la voie ferrée avec zones à reconquérir à certains abords

- Anciens entrepôts de la SNCF offrant de grands espaces à requalifier

- Redynamiser le secteur et optimiser ses connections

 

 Technopôle :

 -Quartier en bordure de ville, zone déconnectée. Problème du traitement de l’entrée de ville.

- De nombreux espaces vides (terrains agricoles).

- Si quelqu'un, qui que ce soit, lit ce genre de pavé qui ne sert à pas grand chose si ce n'est à répéter encore une fois ce qui a été dit dix-neuf fois, alors qu'il laisse un commentaire. merci.

-Présence de la prison. Quartier de services et de bureaux, sans mixité.

-Problème de l’hopital, non relié à la ville, sans transport en commun... Futur zone d’activité, danger d’étalement urbain.

 

 Chambière, BD de Trèves /Bellecroix :

 - Ile de Chambière : espaces non qualifiés

- Série de franges (fortifications côtés vieille ville, Seille, voie ferrée, fortifications de BelleCroix) qui rendent difficiles les connections entre la ville historique et le quartier BelleCroix.

- Boulevard de Trèves porte mal son nom car il n’a rien d’urbain, la place est consacrée uniquement à la voiture.

- Héritage des casernes retenant les terres à gérer en participant à la requalification du boulevard.

- Potentiel paysager, point de vue belvédère sur Metz à valoriser

- Espaces verts au pied des ouvrages militaires médiocres, sans fréquentation car non-qualifiés.