10 posts categorized "Groupe 15"

22/06/2009

Groupe 15 : Huttois, Margon, Senarat, Thiery

Compte rendu du 10 juin 09 :

Quartier des entrepôts:

_ Les logements situés au niveau des voies ferrées s’accommodent difficilement à l’impact visuel des chemins de fers, tout comme le bruit contraignant qui se propage à quelques centaines de centaine de mètres de ceux-ci. 

_ A retraiter la plasticité des voies ferrées

Quartier en périphérie de ville ouvert sur le paysage :

_ Le belvédère doit être disposé dans une logique d’ensemble avec peut-être une nouvelle organisation prés du collège avec la création d’un espace publique (Logements étudiants, école,...)

_ Plan à modifier

Quartier du nouveau centre :

_ Travailler à une échelle plus importante

_ L’école doit être mis en relation avec le parc

_ Réaliser des calculs par rapport au nombre de voiture par logements pour l’organisation des silos 

_ Schématiser la profondeur du parc avec la polarité existante appropriée

Quartier des casernes

_ Mettre en relation la topographie avec la hauteur du bâti

_ Travail intéressant sur l’îlot ouvert avec promenade traversante (à exploiter)

Quartier des entrepôts SNCF

_ Le marché couvert a une fonction trop importante pour pouvoir être envisagé (doit avoir une fonction temporaire)

_ Revoir le rapport entre les ateliers d’artisans, d’artistes et les logements à proximités 


05/06/2009

Groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Madame, Monsieur,


Suite à notre entretient du vendredi 5 juin nous avons conclue :

Secteur des friches :
 Il faut créer plus de percer dans l'îlot, peut être piétonne, ainsi qu'apporter plus de diversité de typologie de bâti. Il semble judicieux de traiter la fin de l'îlot le plus à l'ouest en le fermant avec des ateliers ou bureau. La passerelle liant montigny au sablon peut être soit piétonne soit partagée.
Il faut continuer à travailler en 3D.

Secteur des ateliers SNCF :
La desserte des bâtiments fonctionne bien, il faut plus travailler les parcs en poche afin de créer diverses séquences.
La passerelle est difficile à réaliser, étant l'ensemble du projet il serait plus cohérent de faire passer l'axe "vert" par le réseau de parc des casernes puis les quais.
La reconversion des hangars est judicieuse il faut l'approfondir avec un bon travail de croquis et de schéma. il faut photoshoper !
Au coeur du quartier, un habitat intermédiaire serait plus approprié à de l'habitat collectif.

Secteur sud des casernes :
La place du marché devant l'église avec la rue piétonne est à conservé.
Il ne faut pas hésiter à mettre l'école proche d'un parc et non pas le long des grands axes.
Il faut mieux requalifier les voies de desserte des bâtiments selon la hauteur des ces derniers. éviter les impasses.
Il faut plus structurer l'ensemble afin d'éviter l'effet de patchwork de typologie d'îlot. Peut être qu'au sein même de l'îlot, on peut trouver des typologies de bâtis différentes selon l'espace public sur lequel il donne.

Secteur Nord des casernes :
Il y a trop de voirie, il vaut mieux valoriser le coeur d'îlot plutôt que les nombreuses voies de dessertes.         

02/06/2009

GRoupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

  Compte rendu du 22 mai 2009

  Secteur : Montigny-Les-Metz

            Cette séance est organisée en 2 parties : la première consiste à faire une sorte de correction   collective dans le but de recenser les éléments importants relevés par chaque groupe, la seconde est   réservée à une correction par groupe sur la phase du projet.

  Enjeux importants issus de la phase de l’analyse :

-         Liaison avec le reste de la ville (liaison verte (parc de la Seille -la Moselle) ou (et) par la mise en place du transport en commun).

-         Rapport au Grand paysage

-         Désenclaver  l’enclos militaire (potentiel foncier important)

-         Liaison interne au sein du secteur par justement la libération du sol par les militaires (liaison transversale dans la ville)

-         Potentiel foncier important du site ferroviaire à exploiter + Liaison avec le secteur Montigny sud

-         De même, grâce à cette disponibilité importante des fonciers, la limite de l’étalement urbain semble être dans une logique évidente.

  Correction par sous-secteurs :

A0 1à8

Image 1


1.       La partie sud des casernes : nouvelle polarité

Image 1


-         -Réorganiser certains îlots afin de limiter un surplus de voiries.

-         -Définir  le statut public/privé

-         -Voies piétonnes à affirmer

-         -Hiérarchiser les types de bâtis (collectif, individuels)

 

2.       La partie nord du Secteur des Casernes (de part et d’autres de la rue Franiatte)

Image 2

-         -Travailler la requalification des bâtiments longeant la rue Franiatte (Activités au Rdc)

-        - Liaison avec le quartier devant l’Eglise (1er sous secteur)

-         -Définir les bâtiments à sauvegarder ou supprimer ou réhabiliter.

 

3.       Revitalisation du site des ateliers SNCF

Image 3

-         -Redéfinir la valeur des bâtiments existants => carte des bâtiments sauvegardés ou supprimés.

-         -Réorganiser la typologie de chaque îlot en se référant à comment entrer dans chaque bâtiment.

-         -Retravailler les axes structurants.

-         -Prolonger l’esplanade jusqu’au quai créé afin d’éviter les voiries en chicane.

-         -Desservir les bâtiments tertiaires sur les fronts par les voies plus importantes.

4.     La reconquête des voies ferrées.

Image 4

-        -Densification possible

-        -Introductions des activités (cafés+ terrasses, commerces) qui entrent en cohérence avec l’ambiance créée par l’établissement des quais.

  5 La Limite de ville au Sud 

Image 5

-        -Importance du travail sur les coupes 

-        -redonner le statut public au bâtiment public (place, parvis)

-        -Découpages des parcelles à retravailler

-        -Définir les types  de bâtis.

 

30/04/2009

GRoupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Nos propos.

Nous nous sommes interrogés sur la mise en page et nous avons préféré parler d’abord de Metz dans sa région et ses relations avec les villes proches. Pour ensuite s’intéresser à Metz la ville et au secteur choisis.

En présentant notre travail, nous nous sommes aperçus que plusieurs cartes répétaient les mêmes informations ainsi que des problèmes avec la représentation des informations : précises ou par zones.

Nous avons apporté les modifications aux cartes d’analyse que nous avions mises en évidences la semaine dernière. Nous avions vus la nécessité de mettre moins d’information sur les cartes pour clarifier

 

La partie analyse nous a permis de mettre en évidence les enjeux importants du secteur de Montigny lès Metz :

_ Intégration dans le tour de ville paysager qui est mis en place par la ville de Metz. => Liaison avec le canal et la Moselle ainsi que le long de la Seille jusqu’au Parc de la Seille, le centre Pompidou et les Arènes.

_ « élargissement » de la grande rue traversant Montigny, comme il est envisagé d’y installer une ligne TCSP. Et que le trafic y est important en heure de pointe.

Mise en place de perpendiculaires paysagères permettant de  relier les différents quartiers de la ville.

_ Ouverture, désenclavement  des casernes afin de relier les quartiers

_ Nous avons pris le parti de « bloqué » l’étalement urbain en se fixant une limite : la voie ferrée abandonnée qui offrent une promenade (à aménager) ainsi que la vue sur le grand paysage et le plateau agricole lorrain.

_ Intensifier le tissus au niveau des casernes en offrant des lieux, des espaces aux habitants. Offrir une qualité de vie

_ Offrir  plus de mixité au quartier : résidences étudiants…

_ Nouvelle centralité au niveau de l’église dans la rue principale (projet : place, suppression du supermarché pour des commerces de proximité plus urbain, repositionnement de la mairie de quartier…)

_ Dans la zone des grands ensembles « secteur sud-est », nous avons pensé à revalorisé les pieds d’immeubles, rendre ces espaces publiques plus attrayant et éviter les espaces perdus et inutiles.

 

 

 

Pour la partie du projet, nous avons mis en évidence notre philosophie, nos mots d’ordre pour la poursuite du projet. Nous sommes restés très flou avec des intensions qui nous ont été dictées par l’analyse et les enjeux.

 

Groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Suite à l’entrevue avec Guillaume Angster, nous avons conclu :

Analyse :

-       ne pas hésiter à bien titrer les cartes et les illustrations de manières à attirer le regard.

-       Retravailler la carte d’enjeux afin d’y expliquer l’ensemble de notre projet.

-       Ne pas oublier échelle et Nord.

Secteur1

Projet :

-       Sous secteur des « Ateliers SNCF » :

o   problèmes avec les deux grands hangars : réelle valeur patrimoniale ? les garder serait peut être une contrainte non justifiée car ils enclavent le quartier et ne participe pas à son ouverture. Peut être essayé de faire sans et de les insérer ensuite si le programme le permet.

o   Finaliser le plan d’aménagement général, et approfondir chaque sous-secteur, notamment trouver quels programmes ils seraient judicieux d’installer.

o   Instaurer un ou plusieurs axes desservant le quartier.

o   Réfléchir à la position, à la situation du parc en cohérence avec le plan d’aménagement général.

 

 

-       Les casernes :

o   on a vu l’intérêt plus judicieux de créer plusieurs lieux publics liés avec des fonctions différentes plutôt que comme au Scharnhausser park une grande allée piétonne continu.  Pour la rue Farniate, nous avons envisager la possibilité d’y inscrire un TCSP et de réduire la circulation par un sens unique (en redistribuant sur les voies parallèles.) Nous avons observer avec des références l’échelle des places d’armes : cour de la caserne Raymond = cour de Loretto à Tübingen. Nouvelle centralité au niveau de l’église avec une place, équipement de type mairie… ainsi qu’un arrêt du TCSP.

o   Idée de « petits » espaces publiques en relation les uns avec les autres : place minérale, café, parc, square.

o   Concernant la caserne Lise, il subsiste une nécessité de traitement comme un morceau de ville, une nouvelle typologie d’îlot, plus urbain, plus intime.

o   Pas de nécessité réelle d’y insérer un grand parc mais au contraire une densification du tissu.

 

-       Franges SNCF :

o   traitement en « quais » cyclables et piétons. En liaison avec un tour de ville.

o   Insérer un équipement adapté au site, au lieu.

o   Finir les îlots existants

-       Le problème des sous-secteurs se pose avec le secteur de limite de ville au Sud qu’il serait nécessaire de traiter. Nous nous sommes répartis déjà répartis des sous-secteurs de manière équilibrés. Il faut que l’on règle ce problème.

03/04/2009

GRoupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Compte rendu de la séance du 3 avril 2009 à 14H20 à Nancy- ENSAN


Madame, monsieur,

Suite à notre entrevue avec l'enseignante, nous nous sommes mis au points sur différents questionnements:

. à l'échelle régionale : réaliser plusieurs cartes (population, transport, paysages) afin d'éviter le surplus d'information sur une seule et unique carte.
. à l'échelle de l'agglomération : Conserver, améliorer l'enchaînement chronologique de la formation de la ville en terminant par le constat actuel sur le potentiel foncier et les enjeux du secteur choisi (Montigny les Metz)
. à l'échelle du secteur : 
-Conserver le cadrage de la carte.
-Réaliser la carte montrant les zones d'activités,de vie du quartier (elle pourrait s'articuler avec la carte des voiries et les bâtiments publics)
- Concernant la carte sur la population: Se renseigner auprès de la communauté de commune de Montigny afin d'obtenir les informations sur la répartition de la population au sein de l'ensemble de la commune.
- Recherche de références à effectuer (friches foncière ferroviaire, et réhabilitation de casernes) 
. Approfondir le travail sur la phase du projet.

Bien cordialement.

Groupe 15 : Huttois, Margon, Senarat, Thiery

31/03/2009

Groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Compte rendu du voyage à Stuttgart du 27 mars 2009 : 


Scharnhauser Park : 
DSC03085 Impressions générales du quartier :  

. Quartier très sectorisé : une zone pour une fonction ( travail, détente, habitation,...)
. Réelle diversité architecturale (bien que très sectorisé : un îlot = 20 maisons identiques)
. Contrairement à notre quartier (quartier Meurthe-canal), les îlots sont composés de plusieurs bâtis et non comme les bâtiments-îlots.
. Idée du silo à voiture avec une réelle identité urbaine et non un bâtiment objet.














P1040037 
DSCF3316

DSCF3324
 Tübigen : 
. A Tübigen : mixité fonctionnelle-activités au RDC : commerce, banques, ateliers,...etc.
. Réel intérêt des auto-promotions==> diversité de types de population dans un immeuble. 
. Liberté, Flexibilité du règlement d'urbanisme.
. Volonté d'intensifier la ville : densité de qualité et non de quantité.
. Intérêt de la limitation de la présence des voitures dans le quartiers.
. coeur des îlots aménagés et partagés.
. Casernes réaménagées, réhabilitées.


21/03/2009

Groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Visite de Montigny les Metz, Mardi 17 mars

Sans titre

TD vendredi 20 mars 2009

2

Les Enjeux, Objectifs

_ Potentiel de la position d’entre deux, entre Seille et Moselle : proximité du parc de la Seille et des rives de Moselle. Relié les grands parcs de la ville

_ Potentiel foncier avec les casernes, et les dépôts SNCF. Enclavement des casernes jusque là, maintenant on ouvre ce « cœur  de ville » qui apporte un potentiel foncier important.

_ Grands axes structurants avec un trafique très dense, qui permettraient des perpendiculaires paysagères

_ Questions des franchissements du « fleuves » que peuvent être les voies ferrées.

_ Enjeux du grand paysage et des limites de villes (voie ferrée désaffecté, aéroport) un territoire agricole à conserver (ferme…)

_ Un « pré-centre » au niveau de l’église qui pourra prendre une véritable importance avec la libération des casernes

_  Les entrées de ville : Entrée de Metz par la voie TGV ainsi que l’entrée de Montigny au sud-ouest.

_ Une gare existante, non desservie, mais un atout pour les nouveaux habitants, foncier disponible pour une plate forme multimodal.

13/03/2009

groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Groupe 15

COMPTE RENDU :

De manière générale, on remarque une absence d’identité dans les quatre secteurs proposés. Les enjeux paysagers urbains et naturels diffèrent en fonction d’un lieu à un autre donnant ainsi une certaine qualité dans les paysages messins.

Il est évident que le réseau hydrographique joue un rôle significatif dans le maillage et la composition structurelle urbaine dans la partie Nord l’agglomération de Metz.

Chambière et Bd. Treves & Bellecroix :

            _ Intérêt paysager différent de la route de Thionville

            _ Qualité historique à sauvegarder

Problématique :

            _ Coupure urbaine par rapport à la Seille et à la Moselle, au Boulevard

            _ Mise en relation du relief avec les grands ensembles (phénomène de rupture)

            _ Ligne de transport en commun entre le secteur Nord et le technopôle

            _ Relation avec les fortifications (coupes à faire)

            _ Zones inondables (peut-être une opportunité "d'aérer" le tissu urbain du centre de la ville)

            _ Manque d’identité, de fonctionnalité =>volonté de créer du lien par des promenades bien aménagées,…

            _ Qu’est-ce qui se passe après la Moselle ? Travailler sur une logique de continuité

 

Ban-Saint-Martin :

            _ Quartier redéfini comme un vrai morceau de ville avec ses enjeux majeurs

            _ Fonctionnalité de l’autoroute A31 et des échangeurs (= surface perdue): Comment marche t-elle ?

            _ Question de la polarité urbaine avec sa propre identité en cohérence avec un vrai potentiel de densification

            _ Cheminement le long de la Moselle

 

Montigny :

            _ Question du franchissement et de la polarité à développer voire d’un nouveau centre

            _ Traitement paysager des abords, du bruit venant des réseaux ferroviaires

            _ La voie ferrée doit être analysée comme une rue (Cf. Nancy)

 

Route de Thionville

            _ Mise en relation du projet du TCSP comprenant un transport messin plus ou moins bien desservi

            _ Donner du lien avec la voie ferrée

 

Technopôle :

            _ Réalisation d’une vraie entrée de ville

_ Paysage de champs

_ Opportunité foncière importante (Cf. Stuttgart : construction de toute pièce d’un quartier)

Comment se déplacer dans la ville de manière pratique ?

 

11/03/2009

Groupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY

Quartier Metz devant les ponts :

-       Beaucoup de terrains constructibles vides dû à la proximité de l’autoroute et ses échangeurs avec les contraintes dues aux bruits.

-       Silos à restructurer

-       Eau qui entoure apporte une qualité aux paysages.

-       Zone inondable

-       Rupture nette entre deux quartiers de parts et d’autres de la Moselle.

-       Objectif :

§  rechercher son identité et la mettre en valeur

§  intensifier  l’ensemble

§  re fabrication d’un vrai centre urbain

DSC03066

 DSC03067


Montigny :

-       friche militaire = réserve foncière importante (4000 logements possibles)

-       Continuité de la ville car les chemins de fer passent sous la ville

-       Objectif :

§  Sauvegarde et respect de l’existant (questionnement et gestion du patrimoine).

§  Restructuration du quartier

§  Création d’un centre

§  Re-dynamiser le quartier



Technopôle :

-       A densifier et éviter l’étalement urbain

-       Instaurer la mixité afin d’éviter le zoning des fonctions.

-       Reconnecter le quartier à son voisinage.


Bellecroix :

-       double couronne aménagée en parc =ceinture verte en continuité avec le parc de la Seille et le quartier de l’amphithéâtre.

-       Présence des réseaux ferroviaires.

-       Casernes militaires à réaménager car elles ont une fonction de murs de soutènement.

-       La proximité avec le centre historique (quartier Outre Seille) n’est pas identifiable.

-       Distribuer le caractère plus urbain et collectif au boulevard de trêves.

Chambière :

-       absence de l’identité urbaine