« Groupe 3 : Perrin, Petiau, Plauche-Gillon, Thomas, Yin | Accueil | Groupe 4 : Didot, Journoud, Mougeolle, Scharff (5/06/09) »

11/06/2009

Groupe 3 : Perrin, Petiau, Plauche-Gillon, Thomas, Yin


Concept d'aménagement

Séance du vendredi 5 juin 2009

Sous -secteur de la route de Thionville

Le quartier situé le plus à l’ouest du secteur, porte la problématique majeure de l’entrée de quartier depuis le quartier des deux fontaines et celle de la continuité d’aménagement pour la requalification de l’autoroute A 31. Il s’articule entre l’infrastructure de la voie de chemin de fer talutée, le bord de canal paysagé et l’ancien tracé d’une voie de faubourg, la route de Woippy.

La volonté d’aménagement de ce quartier  est  de rouvrir le quartier  vers le fleuve par le traitement de profondeurs de quartiers, du fleuve jusqu’à l’infrastructure ferroviaire et au-delà.  Dans ce sens, la requalification de l’espace public complète une hiérarchie limitée de la trame viaire, en ré-ouvrant ou en marquant notamment de nouvelles profondeurs perpendiculaires aux premières.

Pour ce faire, la démarche doit axer particulièrement sur la détermination des formes urbaines qui  doivent respecter l’échelle du quartier et refléter les typologies urbaines de faubourg (après analyse de l’existant : compléter et enrichir les morphologies urbaines intéressantes existantes, notamment sur la rue Anne Marie Steckler / dessiner une morphologie nouvelle qui assume le statut du boulevard urbain et l’ouverture sur la Moselle).

Le projet doit également régler :

_  la question du parking dans un secteur marqué par le garage individuel.

_ la jonction primordiale des ponts et des bretelles avec le boulevard urbain

_la cohérence de la trame paysagère en cœur d’îlot .

 

Sous-secteur du port Mazerolle

Le quartier s’articule entre la voie ferrée, réaménagée en ligne de tram-train et en axe paysager, la Route de Woippy, axe historique, et le doublon Moselle-Boulevard urbain (qui remplace l’A31).

L’enjeu principal de l’aménagement  serait de ré ouvrir l’ensemble du quartier vers la Moselle et la ville et de faire de ce secteur un lieu plus urbain en profitant du potentiel foncier important pour créer un tissu mixte et dense.

La démarche consiste

D’abord à réaliser un dessin de l’ensemble de l’espace public qui soit cohérent, et sur lequel on puisse s’appuyer pour urbaniser.

Puis à partir de références formelles, projeter les différentes typologies de bâtis, telles que leurs échelles correspondent à l’échelle du secteur.

Enfin de vérifier les propositions d’aménagements, en faisant des visuelles in-situ (croquis, insertions photographiques etc.)

 

Sous-secteur de Jardins familiaux

Le quartier est une tranche pincée par la  voie ferrée et  Route de Lorry, où sont situés les jardins familiaux et l’ancien espace militaire.

La première étape de l’enjeu sera l’aménagement des voiries en hiérarchisant, c’est à dire garder la primauté des axes historiques et structurants (Route de Lorry, Rue de la Folie et Route de Woippy), différencier et  développer  les voies secondaires par l’intégration du réseau cyclable et du réseau de piéton.

L’étape suivante est l’identification de ce secteur résidentiel par l’aménagement paysager :

- renforcer le réseau viaire dans le cœur du sous-secteur, reliant les jardins et le nouveau parc (ancien terrain militaire) de la récupération d’eaux pluviales.

- densifier la périphérie de la voie ferrée transformée en tram-train.

Pour détailler l’aménagement, il faut travailler sur plusieurs petites coupes (l’îlot du logement + la voie planté + le parc) qui peuvent montrer la possibilité de qualification des voies .

 

Sous-secteur des casernes Desvallières

Le quartier est limité par Route de Lorry et Route de Plappeville, tout en étant en relation avec le parc de récupération d’eaux pluviales (transformé par le terrain du boisement au bord de Moselle).

Les principaux enjeux sont :

- le cheminement paysager que constitue la rue de la Ronde, reliant le boulevard urbain (avec le tram) aux casernes réhabilitées, en aménageant par ailleurs des « pauses » dans le parcours par des squares et jardins publics ou privés ;

- un quartier dense et mixte au sud le long du tram train en lieu et place des grandes barres (tout en maintenant un parc de logement constant) ;

- la réhabilitation des casernes, enfin, accueillent une galerie marchande et des équipements publics, des logements et devient un lieu offert : une  place publique, qui représente une nouvelle centralité pour le quartier.

Les questions à régler :

1, Une manière à trouver pour dynamiser les équipements scolaires et activités commerciales aménagés : comment attirer le flux des gens qui passent par le boulevard jusqu’aux casernes, en profondeur dans le quartier.

2, Il s’agira maintenant de se poser la question du public / privé : la question de la limite entre l’espace public et l’espace privé dédié aux logements et la question de l’accès, notamment dans les casernes qui accueillent à la fois du privé et du public

3, Vérifier l’échelle et la quantité de voiries pour correspondre à la densité du quartier.

 

Sous-secteur de services

Le quartier est situé au long de la voie ferrée (ligne de train à garder) et la Route de Thionville, où il y a une mixité de logements sociaux, logements collectifs , commerces et services.

L’enjeu principal est la densification du quartier par :

  1, l’aménagement de voies pour l’identité commerciale de la route Thionville et l’accessibilité aux îlots arrières ; les voies distinguables des services et du logement.

 2, Etablir un nouveau quartier résidentiel dans l’ancien espace militaire, où il y a une réflexion sur la réhabilitation des bâtiments existants et la trame paysagère de récupération d’eaux pluviales.

 3, Aménager les transports communs : TSCP et tram train pour adapter la densification.

4, Une création des espaces de sport, d’art et de commerce, et les ressources peuvent être partagés par les secteurs de logements à côté avec un réseau pratique de voiries.

Les questions à réfléchir :

L’installation de l’arrêt de tram – train qui demande une analyse de niveau de terrain et voie ferrée ; Une solution pour le stationnement est à trouver, spécialement pour les commerces à créer ;  Spécifier la route de Thionville avec le trottoir et la voie cyclable.

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e201157001fa1d970c

Listed below are links to weblogs that reference Groupe 3 : Perrin, Petiau, Plauche-Gillon, Thomas, Yin:

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.