« GP 20: Ancel P, Knobloch S. Kretzer C., Schwarb E. | Accueil | Groupe 17 : Flick;Frien;Gozzo;Pettenati »

09/06/2009

GP 20: Ancel P, Knobloch S, Kretzer C., Schwarb E.

Voyage à Paris:

 

Afin d’être efficace et de profiter dans de meilleures conditions des différents sites, nous avons décidé de diviser notre groupe. Deux d’entre nous ce sont intéressées aux secteurs nord et est de Paris, l’autre partie a visité tout le secteur sud-est.

 

Secteur Sud-Est

o       Quartier Seine Rive Gauche :

Nous avons relevé tout particulièrement les dimensions des voiries ainsi que la façon de les hiérarchiser : entre les passages en cœur d’ilôt, les voies de desserte piétonne, les petites rues et les grands axes… Nous avons également fait attention au traitement des espaces publics/privés, au soin apporté pour les abords de ces lieux… Nous avons croisé certains événements architecturaux comme la passerelle Simone de Beauvoir, le jardin zen en plein cœur du quartier…

 

o       Bercy :

Notre attention s’est centrée sur le parc paysager dont nous avons trouvé des similitudes avec le projet des ateliers sncf : il y avait tout un travail de pavage, de mémoire par la présence d’anciens rails (passé industriel), et de mise en scène/respect de la nature existante. Des petits jardins potagers éducatifs existent dans ce parc et sont entretenus par les enfants du quartier.

La reconversion des anciens entrepôts en commerces et restaurants a fait de cet endroit un lieu très agréable, réinterprétant le thème des passages couverts du XIX°ème.

 

o        Porte d’Ivry et Porte d’Italie

Nous avons relié ces deux portes en prenant le tram, aménagé en partie sur l’herbe. Trajet court mais très agréable. Ces portes nous ont tout de suite parues hors d’échelle par rapport à notre projet. Paris doit faire face à des flux bien plus importants que Montigny. Et cela ne produirait pas le même effet si on tentait d’en réduire l’échelle : ce modèle ne nous paraît pas transposable.

 

o       Château des Rentiers :

Dans cette zone se côtoient de grands immeubles sociaux et de petites rues aux allures de vieux faubourg. Ces rues si charmantes ne sont pas indiquées, on les trouve par hasard au détour de notre chemin… Le côté exigu des rues peut renforcer l’idée de l’existence passée d’un faubourg. De plus certains quartiers d’apparence bourgeoise, aux façades très soignées, fleurissent ça et là.

 

o       Viaduc des Arts :

Nous avons la reconversion du viaduc avec toutes ces boutiques d’art et d’artisanat. L’intégration est douce et soignée. Cela apporte de l’attractivité aux commerces existants. La promenade au dessus est très agréable et permet d’apprécier la rue sous une autre perspective.

 

 

o       Faubourg Saint Antoine :

Nous sommes entrées dans plusieurs cours en cœur d’îlot et avons apprécié leur diversité. Tout leur charme réside dans leur style ancien et leur étroitesse, mais cela serait difficilement applicable aux nouveaux îlots.

o       Place de la Nation :

Idem que pour les places d’Ivry et d’Italie, bel espace mais encore une fois hors d’échelle. La végétation « éponge » un peu le côté fortement minéralisé. Pour les piétons, l’espace est risqué ; la place n’est pas à taille humaine.

 

 

Secteurs Nord et Est :

 

o       Bassin de la Villette :

 

-Place Stalingrad: gestion du dénivelé pour encadrer la place, aménagement et mise en scène du canal.

-Le long du canal : insertion d’immeubles d’architecture contemporaine dans un tissu ancien.

-Ilots entre le boulevard de la Villette et la rue d’Aubervilliers : aménagement des cœurs d’îlots avec hiérarchisation des voiries (rues de dessertes)

-Avenue de Flandre : morphologie et dimension de la rue qui s’adaptent à la diversité des modes de transports qui la parcourent. Utilisation du terre-plein central pour les modes de transports doux (vélo et piéton)

-Le 104 : réhabilitations d’anciens bâtiments industriels pour y intégrer un programme culturel.

-Jardin d’Eole : aménagement d’un jardin urbain (terrains de sport, buvette) le long des voies ferrés avec mise en scène de ces dernières.

 

 

o       Haut de Malherbes :

 

Mise en place du principe de l’îlot ouvert qui organise les immeubles autour d’un parc accessible (le jour) depuis la rue et offrant ainsi une qualité de vie certaine pour les habitants qui habitent dans un parc, mais peu de mixité et de vie dans les rues.

 

o       Quartier République :

 

-Place de la République : aménagement d’un espace public au centre d’un rond-point au croisement de plusieurs axes importants. mais ce projet n’est pas à la même échelle que Montigny.

-Canal St Martin : mise en scène du canal et des écluses par la mise en place de passerelles hautes. une grande diversité des aménagements de la partie couverte, dédiée au piéton qui peut se transformé pour accueillir des événements éphémères comme un marché.

 

o       Faubourg St Antoine :

 

- Reconversion intéressante des cours d’un ancien faubourg industriel (principalement en logements, showrooms et bureaux pour professions libérales )

- Pose la question d’une possible activité industrielle (petite industrie) ou artisanale en milieu urbain aujourd’hui (source d’emplois et de mixité fonctionnelle et sociale)

 

 

 

o       Place des Nations :

 

- Qualité de cette place à différents niveaux :

+ important nœud de trafic pour différents modes de transports : voitures, métro, bus, vélos

+ hiérarchie entre les niveaux de trafic : du trafic de niveau élevé sur l’anneau intérieur aux voies de dessertes des immeubles et commerces sur l’extérieur (de l’autre côté des terre-plein)

+ articulation (lien) entre des quartiers et des rues de gabarits différents

+ qualité de l’espace publique offert aux piétons : traitement des espaces verts sur la place centrale et sur les terre-plein, confort et appropriation de ces espaces

- Espace hors d’échelle par rapport au quartier à aménager à Montigny

 

o       Cours de Vincennes

 

Partage équilibré de l’espace public pour les différents modes de transport sur un axe au trafic très important.

 

o       Porte de Vincennes :

 

-          Qualités spatiales de cet espace d’articulation et d’entrée de ville

-          Partage et aménagement progressif de l’espace public pour les différents modes de transport.

 

o       Quartier de la Réunion :

 

-          Quartier dont la structure est héritée du XIXe : hiérarchie des rues et du bâti entre les axes principaux (plantés) et les petits passages.

-          Variété architecturale de ce quartier dans lequel s’insèrent des bâtiments contemporains très contextuels.

-          Aménagement de qualité de la Place de la Réunion : espace central généreux et donné aux piétons

 

  • Quartier de la Mouzaïa :

 

-          Présence intéressante d’un quartier de maisons individuelles (denses) dans Paris intra-muros.

-          Hiérarchie et diversité des rues entre les grands axes (plantés), les axes secondaires et les petites villas piétonnes, en pente, très intimes, sur lesquelles débordent la végétation des particuliers.

-          Petitesse de ces maisons et de ces parcelles, grande densité pour un quartier de maisons individuelles

-          Diversité stylistique et architecturale, appropriation évidente des espaces

 


TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e2011570e4f39c970b

Listed below are links to weblogs that reference GP 20: Ancel P, Knobloch S, Kretzer C., Schwarb E.:

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.