« GROUPE 11 ADAM CERVENY COPPA WELSCH | Accueil | GRoupe 15 : HUTTOIS, MARGON, SENARAT, THIERY »

02/06/2009

Edler, Sahli, Taffut, Stenger

Compte rendu du 30 Avril 2009

 

Pour cette dernière correction de la phase une, les deux parties du travail ont été abordés :

 

 1/   Partie Analyse : les différents points soulevés sont les suivants :

 

-         Pour les A0: Il y a lieu de faire attention aux titres mis sur les planches, de sorte qu'ils soient pertinents. Ils doivent, en outre, être accompagnés de textes clairs et synthétiques.

 

Il y a lieu de sélectionner les documents présentés, et cela en fonction de l'intérêt qu'ils peuvent avoir dans l'élaboration du projet.

 

-         Pour le jour de la présentation « Power Point » : Ne pas présenter l’ensemble. Il faut condenser au maximum le rendu de manière à garder un enchaînement cohérent avec la suite du projet.                                                               

                                                                                           

-         Prêter une attention particulière pour la partie « orale » : un vocabulaire clair et précis. Chaque phrase doit être concise, significative et compréhensible.

 

 2/  Partie projet :  

 

Une échelle de mesure doit être mise  pour les fonds de carte.

 

Pour  le schéma du projet global, le plus important à démontrer c’est :

 

- Les principaux axes créés.

- Les différentes formes d’îlots.

- Les espaces publics majeurs : parcs, équipements, squares, etc…..

 

Pour chaque intervention d'un sous secteur, les objectifs souhaités doivent être indiqués :

 

A/ Chambiere :

 

- Revoir le tracé des différents axes, par la mise en place d’une véritable hiérarchie entre les différents types d'accès : Principaux - secondaires - tertiaires, et que l'ensemble soit fonctionnel.

 - Revoir la taille des parcelles, de sorte qu'elles ne soient pas sur dimensionnées, et cela en prenant la taille des parcelles du centre ville comme référence.

 - Ne pas entrer dans le détail des cœurs des parcelles, du fait qu'on est dans une phase d'intervention urbaine.

 - Un manque total d'espaces publics, (Une place n’est pas un cœur d’îlot), nous amène à nous poser les questions suivantes :

 

   * Quels sont les besoins de ce secteur en espaces publics ?,

        * En quels lieux doit-on les placer ? À l’effet d’en assurer la restructuration du quartier et lui donner du caractère et du dynamisme.

 

 -  Les usines qui s'imposent dans ce secteur sont perçues comme une contrainte, les aménager en considérant ces éléments comme un atout qui s'intègre parfaitement dans le paysage urbain.

  - Mettre en évidences les cœurs d’îlots qui s’ouvrent sur les espaces verts de la Meurthe.

  -  Replacer le terminal bus ailleurs que dans ce secteur.

   - Les passerelles crées au dessus du bras de la Seille peuvent être piétonnes, et pas forcement  réservées aux voitures.

 

 B/  Boulevard de Trèves :

 

- Relier le boulevard avec un axe qui traverse l’île de Chambiere.

- Travailler l'aménagement du boulevard en coupe, et bien montrer comment s’articulent les bâtiments.

- Placer les activités et commerces en rez de chaussé des fronts bâtis pour donner une dynamique au boulevard, et les placer face au nœud tout en les différencient des autres bâtiments pour bien les distinguer.

- Urbaniser en plus, la partie entre le bouvard de trêves et la voie ferrée.

- Faire attention à ne pas mettre trop de silos à voiture, un ou deux suffisent amplement, et les placer prés des carrefours, afin qu’ils soient mis en évidence.

- Opter aussi pour des placements de parking près des bâtiments à vocation commerciales ou bureaux.

- Le tram-train ne peut constituer une solution, à l'échelle de Metz, quant à la problématique du transport en communs. Il y a lieu de réfléchir à d'autres options.

 

C/  Belle Croix :

 

- Refaire un nouveau tassage tout en gardant, un seul axe principal qui structurera le quartier de belle croix haut.

- Un manque d’espace privé, (tous les espaces s’ouvrent sur la rue). Il y a lieu de créer des commerces qui donnent sur ces rues à l’effet de redynamiser le quartier.

- Ne pas hésiter à couper ou à détruire les grandes barres pour donner des percées visuelles jusqu’au Bd de trêves et le centre ville.

- Déterminer la typologie des fonctions : Logements, ou Bâtiments publics, mais aussi celles des logements : collectifs, semi collectifs et privés.

- Placer des espaces publiques, cela ne veut pas dire forcement une seule grand place, mais plusieurs petites et pour chacune, sa fonction.

- Mettre en évidence les fortifications.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e201156fc2ff22970c

Listed below are links to weblogs that reference Edler, Sahli, Taffut, Stenger:

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.