« Groupe 17 : Flick; Frien; Gozzo; Pettenati | Accueil | Edler, Sahli, Taffut, Stenger »

11/06/2009

Compte rendu du vendredi 05 juin

Quartier de Devant-les-Ponts

Groupe 8 :  Dubret Camille, Jacquemin Camille, Karayer Demet, Peyrouse Alexis

 

 

Objectifs généraux sur le quartier :

-          Mise en place d’une coulée verte transversale

-          Création de nouveaux points de centralité dans le quartier

-          Liaisons à créer pour traverser les voies ferrées

-          Intérêt des places dans le quartier

-          Espaces à densifier le long des bords de Moselle

Quartier d’entrée de ville :

L’enjeu est de récréer de la densité le long de la rue de Laurie. L’installation d’un pôle commercial sud du quartier est envisagée. Les casernes vont être réhabilitées. Les zones non constructibles sont à gérer. Quoi faire de l’espace vert libre ? proposition de déplacement du terrain de sport pour libérer du foncier et densifier la zone ainsi libérée.

Il faut mettre en place un maillage secondaire pour donner accès aux nouveaux logements créés.  Il faut également donner de la qualité aux espaces intérieurs des casernes.

Attention au recul des bâtiments et au sens des immeubles.  Une question se pose au sud de l’îlot : une voie routière divise un espace en deux parties d’altitude différente : comment gérer cette question du dénivelé et la liaison entre ces deux espaces ?   Prévoir des liaisons piétonnes entre les deux espaces séparés et aménager l’ensemble en fonction de la contrainte géographique.

Quartier de la voie de chemin de fer avec les barres et les vieux bâtiments :

Installation d’un marché-épicerie le long de la voie principale. On retrouve une ligne verte entre les deux rues principales importantes qui rejoins la coulée verte du haut du quartier.  Un square est envisagé pour redonner vie aux vieux bâti.   Les barres sont imposantes dans ce quartier et bloquent un peu la vie de quartier recherchée : hypothèse de la percée pour créer des liaisons visuelles et des passages pour les habitants du quartier.

Contraste violent entre habitat collectif et les pavillons individuels envisagés à  R+0 et R+1. Solution intermédiaire avec un dégradé de hauteurs de bâtiments croissantes pour rattraper les grandes hauteurs des barres.

Revoir la localisation des différents programmes en fonction du parcellaire et de la logique de déplacement.

Quartier des bords de Moselle avec la voie de chemin de fer au Nord :

L’enjeu est de créer une place avec  un bâtiment central afin de relier le quartier au centre de Metz. La relation boulevard urbain/route de Thionville va être importante dans ce quartier avec le dégagement de vues sur le centre. Mise en place d’un front bâti pour le boulevard urbain. Un silo de voiture est positionné en entrée de ville pour rattraper la différence de niveau à cet endroit mais aussi pour limiter la place de la voiture dans le quartier.

Décision de construire entre les deux voies ferrées car c’est un espace vide à exploiter. Pour cela, décision est prise de construire un gymnase ou un équipement public à l’intersection des deux voies et ensuite construire perpendiculairement aux deux voies afin que les bouts d’immeuble uniquement soient en relation avec la voie ferrée pour limiter les problèmes de bruit.

Attention à la question de la gare. Dessin d’une place avec un espace qui doit attirer les populations et les amenait à une utilisation plus régulière de son usage.

Quartier de la route de Thionville avec les espaces de serres :

La question des serres est résolue : il y a décision de conserver intacts ces espaces naturels de grandes richesses en leur redonnant un caractère plus vivant avec des espaces commerciales associés, des pistes cyclables les contournant et des immeubles bénéficiant d’une vue privilégiée sur ces espaces.

Il faut redonner la place essentielle aux commerces dans la route de Thionville avec une densification intense le long de la voie et plus lâche à l’arrière avec une relative liberté donnée aux propriétaires. L’enjeu est aussi de mettre en place des allées secondaires menant à des maisons individuelles ou des logements collectifs de hauteurs relatives pour revenir à l’îlot pavillonnaire quasi piéton.

Le dessin d’un nouveau maillage à travers tous ces espaces naturels est essentiel pour recréer une vie de quartier dans ce secteur. Le sous-secteur étudié se trouvant aux bords des logements de Woippy il ya une nécessité de créer une liaison avec le quartier en  diversifiant les hauteurs de bâti pour créer une continuité et éviter une ghettoïsation du quartier de Woippy.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e201156fffd557970c

Listed below are links to weblogs that reference Compte rendu du vendredi 05 juin :

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.