« GROUPE 1 : BALDI, CHERIEF, COLNAT, CREUSOT, DENG | Accueil | groupe 3 : Perrin, Petiau, Plauche Gillon, Thomas, Yin. »

07/05/2009

GROUPE 11 ADAM CERVENY COPPA WELSCH

Compte rendu du 30 avril 2009

 

Analyse :

Notre analyse de la ville de Metz doit être plus compactée afin de tirer des leçons pour orienter dès ce stade notre futur projet. Il s’agit donc de mettre en évidence les points à traiter en priorité dans notre travail de réaménagement. La compréhension du site à l’échelle globale va nous servir à comprendre le site et ainsi créer des points d’appui pour le projet. Il ne faut pas non plus oublier de replacer Metz dans le contexte du quadropôle et de la Grande Région pour montrer le caractère central de cette ville à l’échelle régionale.

Aux échelles inférieures, les cartes doivent être accompagnées de schémas percutants qui permettent une compréhension plus rapide des enjeux territoriaux. Le bâti a été défini comme très hétérogène dans ce site : il faut lui donner une valeur positive pour la diversité des modes d’habiter. Les zones de coupures doivent également être soulignées pour en retirer des leçons à appliquer dans le projet.

 

Projet :

Une orientation qui nous semble incontournable est de réaliser une ceinture constituée ici par le boulevard de Trèves et prolongée à Chambière et qui serait dans la continuité du parc de Seille et du futur quartier de l’amphithéâtre avec le contre Pompidou. Nous voulons la matérialiser par un moyen de transport desservant les points clé de cette boucle, des équipements, et une ceinture verte alliant des aménagements des berges de la Seille et des parcs, éléments fédérateurs des quartiers. Cette structure pourra donc être vue comme un deuxième ring avec un boulevard plus moderne et un système urbain plus marqué. Dans cette optique, la question des jonctions va être un point important de notre projet, par exemple entre le parc de la Seille et le boulevard de Trèves, ou au niveau de l’actuel garage Renault que nous allons faire disparaître pour montrer que l’on arrive sur un véritable ring.

Sur le site de Bellecroix, l’objectif à atteindre est de garder du logement, de densifier le quartier en le desservant avec une circulation opacifiée tout en ne perturbant pas le côté exceptionnel des fortifications. Il ne faut pas avoir tendance à effectuer du simple « remplissage » dans les vides mais garder ce vide qui donne son importance aux remparts.

Sur l’île de Chambière, l’aménagement incontestable est un parc au nord de la voie ferrée sur un site inconstructible. On pourra y associer des petits équipements divers et variés tels que des terrains de sport, des aires de jeux, une promenade le long de la Moselle qui se continuerait au sud des rails… Afin de ne pas l’isoler et de brasser un maximum de population, il sera relié par des passages sous la voie ferrée au quartier sud de Chambière sur lequel la densification sera la plus importante du secteur. Ce quartier densifié par des logements à définir accueillant des commerces et surement des services doit également prendre appui sur le premier ring : en effet, ce dernier est très vivant et très urbain au niveau de la gare, mais s’éteint complètement à Chambière ne restant qu’une voie rapide peu compatible avec une urbanité digne d’un quartier d’habitation. Il nécessite une réimplantation de commerces et services pour lui redonner une attractivité et faire de cette fin de ville un vrai morceau de ville.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e201156f7e9293970c

Listed below are links to weblogs that reference GROUPE 11 ADAM CERVENY COPPA WELSCH:

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.