« Groupe 1 : Baldi, Cherief, Colnat, Creusot, Deng | Accueil | Groupe 2 : Joana Felix Fernandes ; Céline Ferrandis ; Laura Schmitt ; Angélique Petit »

24/03/2009

Groupe 16 Bilan du 13 mars: COURTOT Alison, SOURISSEAU Mélanie, TISSERANT Maud, VUONG Angélique

Approche du territoire  

CHAMBIERE- BOULEVARD DE TREVE

GEOGRAPHIE ET PAYSAGES :

*Échelle de la région :

-sillon lorrain

-position frontalière

*Échelle de l’agglomération

-Identifier de grandes identités paysagères : fond de la vallée de la Seille, cotes de Moselle côté ouest, coteaux attractifs et vergers, plateau lorrain où l’étalement urbain est anarchique, sans réflexion sur la limite de la ville.

-diversité de la végétation : ripisylve, boisement, prairie, vergers, paysages agricoles…

*Échelle du secteur :

Chambrière :

 -situé dans le fond de la vallée de la Moselle, ce qui engendre un risque d’inondation et une forte humidité

-paysage de l’eau, ouverture sur un espace plus naturel

Boulevard de Trèves : fort de Bellecroix, proximité de la vielle ville

Ces grandes identités paysagères sont structurantes.

®     Connexion de 3 entités de paysage différentes : on ne peut pas construire de la même façon sur ces 3 paysages : coteau/plateau/vallée inondable

®     tirer partie du paysage qui s’infiltre dans la ville

ARMATURE URBAINE : « ce qui fait fonctionner la ville »

-Concerne la voirie, le squelette. Mise en évidence des lieux attractifs, des grands équipements

-forme/valeur urbaine

*Échelle de la région

-Ville qui fonctionne grâce à sa position géographique

-logique de fonctionnement de ville en réseau (Luxembourg-Thionville-Metz-Nancy) avec voie ferrée et autoroute

-la vile fonctionne en réseau mais ne fonctionne pas à l’échelle de l’agglomération, c'est-à-dire avec les quartiers : logique de transport routier  (Problème de connexion entre la gare et les quartiers). Système de transport en commun médiocre

®     rendre plus efficace l’interaction entre les différentes échelles avec les moyens de transports

*Échelle de l’agglomération

-l’autoroute passe au cœur de la ville : PROBLEME de COUPURE N/S

Ouverture récente d’un contournement OUEST mains encore insuffisant

®     envisager des solutions de désengorgement

-RING : enjeu du tour de ville. Ring encore incomplet

-Voie ferrée : logique N/S, une seule gare centrale

Gros atout pour la ville

®     Intégrer d’autres réseaux pour une meilleure desserte au sein de l’agglomération

®     Réutiliser un réseau existant inactif pour réintégrer de nouveaux points d’arrêts

-Ville qui fonctionne avec des ponts : très autoroutiers

RUPTURE entre Metz N et Metz Sud alors que l’eau pourrait être un élément de liaison

®     donner une cohérence  plus urbaine à ces ponts, donner plus de place aux piétons

*Échelle du secteur

-Infrastructure qui dépasse l’échelle du quartier

-Boulevard de Trèves relève de la grande agglomération

POPULATIONS, USAGES, VIE QUOTIDIENNE

-concerne le domaine socioprofessionnel

- forme urbaine et usage très liés

-Quartier par zone, grand puzzle : grands ensembles, secteurs privilégiés, secteur pavillonnaire, secteur mixte

Rechercher les valeurs, le potentiel de chaque élément après avoir effectué un état des lieux objectif

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451e51669e201156e4fa3e7970c

Listed below are links to weblogs that reference Groupe 16 Bilan du 13 mars: COURTOT Alison, SOURISSEAU Mélanie, TISSERANT Maud, VUONG Angélique:

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.